Octobre 2008, la crise...

Publié le par Arpenteur

C’est la crise, on vous l’a dit et répété, et vous l’avez vu : les indicateurs pointent vers le bas, toutes les courbes s’effondrent… C’est la ménopause de l’économie, l’explosion précoce du système de la bourse…
Mais pire que tout, le nombre de billets postés par l’arpenteur est descendu pour la première fois de l’histoire à zéro par mois. La panique s’empare de la planète, et tout le monde s’interroge : comment remonter la pente, l’arpenteur va-t-il retrouver de la vigueur, et caresser à nouveau les touches son clavier ?
Des milliers de mails, ou presque, ont été envoyés, alternant entre inquiétude posée, peur fanatique de l’abandon, et proposition de viagra par boîtes de 300…
Devant un tel désarroi, il fallait redresser le cap…reprendre la barre en mains (non, ne va pas t’imaginer des choses petite coquine… c’est incroyable ce que tu as les idées mal placées). Après avoir consulté plusieurs spécialistes, dont un expert en architecture pénitentiaire russo-kirghize, amateur de maquettes navales, ainsi qu’une vendeuse de pomme ouzbèkes,  l’arpenteur a décidé d’au moins venir s’expliquer sur ce qu’il s’est passé, ou pas, pendant cette intolérable absence, qui en a poussé beaucoup à parler de 1929, et à envisager des extrémités extrêmes, comme cesser de regarder la StarAc…
Donc voilà, depuis son dernier billet, l’arpenteur, a ou n’a pas…
… pris le train,
… été traité de fou,
… mangé une fondue,
… été dans une mosquée,
… voté,
… vu des bateaux flotter dans le désert et des chameaux marcher au fond de la mer,
… passé une nuit blanche,
… mis des gouttes dans son oreille gauche,
… mangé des tapas,
...  fait du vélo,
… pris une ambulance comme taxi,
… parlé russe,
… envoyé des mails,
… eu un pistolet braqué sur lui depuis une mercédès noire,
… pas pris de douche pendant sept jours,
… ramassé des châtaignes,
… vu un cimetière militaire,
… tondu sa pelouse,
… parlé allemand,
… vu la mer,
… dormi par terre chez un montagnard ouzbèk ne parlant que tadjik,
… été à la déchetterie,
… mangé de la confiture de rose, et bu du lait de chameau fermenté,
… fait du repassage,
… joué avec des os de cheville de mouton,
… pris le métro et de bonnes résolutions,
… posté un billet tout à fait indispensable, sur le blog vert le plus influent et drôle au nord de la route des cerisiers…
« Virgule » ou pas, par arpenteur, en crise depuis 1971
©photo arpenteur2008 – berlin, allemagne... ironie de l'histoire...
PS : rien à gagner pour celui ou celle qui fait tout juste...

Publié dans Virgules

Commenter cet article

Martine, la Pèlerine 17/11/2008 17:11

on devait être dans le même no-man's-land... j'en reviens aussi !c'est peut-être un coup de l'inter-saison, tu sais, ce moment de l'année pas vraiment défini qui n'est déjà plus l'été, qui n'est pas encore l'hiver et qui n'a même pas les couleurs de l'automne.ah oui tu dois te demander qui je suis moi qui semble te connaître. Ben oui, mais entre temps j'ai changé d'identité et j'ai eu la flemme de remettre à jour mes infos perso (celles que tu connais...) bof, qu'importe ! Bienvenue chez toi puisque tu reviens...

Arpenteur 18/11/2008 07:35


merci pour tes visites et commentaires... par contre je serais ravi que tu me rafraichisse la mémoire... arpenteur, amnésique depuis 1971


CarrieB 16/11/2008 10:38

C'est quand même dingue que la crise touche même les blogueurs, avec une frilosité au niveau de l'écriture de billets depuis quelque temps, non? Peur que le cours du commentaire s'effondre? Crainte de l'effondrement des hébergeurs? Mystère, mystère...

Madame Poppins 04/11/2008 07:11

Arggghhh, cette odeur, c'est donc le composte stocké ?

féekabossée 04/11/2008 00:51

Marrant ça ... Pas plus tard qu'il y a deux jours, avec un autre bloggeur fan de toi (nan, nan, pas comme ça !) on se disait :Pourquoi il n'écrit plus l'Arpenteur ? dommage quand même !Et pffft magie !Tu as visité le Boutquistend et tu reviens nous en parler ?!Doucement quand même faudrait pas qu'on fasse une overdose après la crise de manque !

Gino Gordon 03/11/2008 07:25

Bonne surprise. Ton blog me fait bien rire (intérieurement) et aujourd'hui j'avais justement envie de rire (intérieurement).