24 heures chrono, 35 heures c'est trop

Publié le par Arpenteur

En 24 heures, Jack Bauer a passé 4839 coups de téléphones sans exploser son forfait Premium Plus de chez Motorola (et sans jamais le recharger). Il a découvert une taupe sans même mettre ses lunettes, et il ne l’a pas mangée, même qu’il a la monstre dalle, vu qu’il ne s’est rien mis sous la dent depuis des plombes. Il a désamorcé un terroriste qui voulait faire la bombe dans un bar en lui envoyant un SMS (il lui en reste 812 gratuits pour ce mois-ci) pour le faire sortir : « jte kif tro vi1 2or ». Il a sauvé la vie de son collègue qui s’est coupé les veines en changeant sa carte SIM. Après une course poursuite en voiture, à pied, en hélicoptère, en skate et en vélo, il a réussi à prouver que les accusations d’intoxication des Chicken McNuggets au H5N1 par des terroristes islamistes n’étaient qu’un scénario, et qu’en fait il était le personnage d’une série télé. 

Les producteurs lui ont offert une montre, et il a resigné pour 5 ans. 

En 35 heures, Jacques Lemaraicher est arrivé deux fois en retard (mercredi et jeudi), il a lu l’Equipe en intégralité, et tout commenté à la cafétéria pendant chacune de ses 5 pauses quotidiennes. Il a failli terminer un sudoku niveau 1, il a réussi à se planquer trois fois quand son supérieur est arrivé dans son bureau. Il a organisé ses vacances au Club Med, et s’est inscrit pour la prochaine grève. Il a fait tous les concours de Camping-car magazine, et a terminé le mot fléché en ne trichant que 6 fois. Il a envoyé 2 dossiers terminés voilà 3 mois aux archives, et a fait 9 téléphones, dont 8 privés. Il a signé 4 pétitions pour que l’on supprime la surveillance internet à l’intérieur de l’entreprise, et a essayé 7 fois de s’inscrire au Maillon faible. Il a été content de voir enfin arriver le week-end, « on nous prend vraiment pour des esclaves putain ». 

Avant de partir, il a rangé son bureau, et a demandé une augmentation. 

*****

En ce lendemain de fête du travail, il me semblait bon de remettre la pointeuse au milieu du couloir… 

« Virgule » syndicaliste, par Arpenteur, horloger depuis 1971

(c)photo arpenteur2005

Publié dans Virgules

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elle est à Part 08/08/2011 13:34



4 ans plus tard, Jack Bauer n'a pas vraiment sauvé le monde, et Jacques Lemaraicher ne va plus en vacances au Club med. ça fait trop cheap depuis qu'il a été promu. Il n'a jamais ne serait-ce
même participé au Maillon Faible (tiens, même pas sûre que cette émission existe encore) et passe ses vacances dans sa maison de famille au Cap Ferret, en jouant au Trivial Pursuit, signe évident
de sa frustration née de sa non-participation à l'émission sus-citée. 


Jack Bauer ne connaît ni le Trivial Pursuit, ni Laurence Boccolini. 



Marie 11/02/2009 11:56

C'est fou ce que "ça" ressemble à des gens que j'ai connus ... C'est vraiment un régal de te lire !

Antoinette 04/05/2006 16:46

Quel malheur de ne pas avoir à pointer... (faut arrêter d'étaler sa réussite sociale, hein, y en a qui en souffrent !)

Jean-Christophe Heckers 02/05/2006 15:43

Au milieu du couloir ? La pointeuse serait à une minute trente de marche, et il faudrait que j'arrive en avance. Quel bonheur de n'avoir point à pointer...