Six milliards d'autres

Publié le par Arpenteur

Et moi, et moi, émois…
6'000'000’000
C’est loin de n’être qu’un chiffre…
Famille, rêves, colère, héritage, mort, épreuve, argent, nature, vie…
Tous différents, tous les mêmes… il sont presque tous là 

6 milliards d'autres
 

« Si on me donnait la chance de changer quelque chose, j’aimerais bien être une femme » Dong, Chine
« Mon occupation préférée, c’est lire et écrire, quelques textes sur ce qu’il m’arrive » Solemna, Mexique
« De nos jours, les mariages sont des flops. 99% des mariages d’amour ne marchent pas. A partir du moment où tes parents ont organisé ton mariage, comme ils l’ont arrangé, tu peux aller te plaindre auprès d’eux. Mais avec les mariages d’amour tu ne peux plus rien dire à tes parents. » Sabira, Pakistan
« De la maison je suis la seule survivante du tsunami. Alors parfois je me demande si mes frères ou ma sœur ou mes parents, sont encore en vie loin d’ici, et peut-être qu’ils sont amnésiques et ne savent pas où aller, ou peut-être que quelqu’un les a emmenés, loin, mais je ne sais pas où. Parce que je n’en ai retrouvé aucun. Aucun » Risma, Indonésie
« Pour être heureux, il faut se donner des buts. Si tu les atteins avec succès c’est le bonheur. Comme je garde des moutons, mon but est de bien garder la totalité du troupeau, de bien les engraisser, et de les ramener ainsi à leur propriétaire. C’est ça mon bonheur » Sadiev, Kirghizie
« Ce que j’aimerais changer ? J’aimerais être plus éduquée… » Fatima, Tchétchénie
« Il faut avoir beaucoup d’enfant. Parce que je n’ai pas beaucoup d’argent et pas beaucoup de chèvres, j’ai fait beaucoup d’enfant. Comme j’ai beaucoup de fille, je peux les donner à des hommes riches, qui me donnent des chèvres ou des vaches » Kole, Ethiopie
« Mon rêve d’enfant c’était d’être vendeuse de sapins de Noël, parce que je m’imaginais que je ne travaillerais qu’un jour dans l’année » Raisa, Finlande
« Après la mort ? Il se peut qu’il n’y ait rien. Mais c’est terrible de penser à ça. Pourtant c’est une possibilité très sérieuse. Alors les mecs, dépéchez-vous ! Essayez d’aimer les gens autour de vous, parce que quand on débranche, on devient de la viande froide pour les vers » Fabrizio, Italie
« Quand j’étais petit, je rêvais d’être grand. Maintenant que je suis grand, je rêve d’être petit » Evgueni, Russie

www.6milliardsdautres.org

Sibérie
Mongolie
Chine
Mongolie
Mongolie
Namibie
Namibie
New York
Kazakhstan
Kazakhstan
Kazakhstan
Kazakhstan
Ouzbékistan
Ouzbékistan
Ouzbékistan
Euro2008, Suisse

Rome

« Coup d’œil » autour, par arpenteur, nombriliste depuis 1971
(c)photo arpenteuse-arpenteur2002-2008

Publié dans Coup d'oeil

Commenter cet article

Didou 29/03/2009 21:28

Quoi de plus beau que la phrase de Sadiev, Kirghizie ?Le bonheur est tellement simple, pourquoi est-ce si dur à trouver pour nous occidentaux ?

Madame Poppins 19/01/2009 06:59

Je suis toujours admirative devant les gens qui arpentent les lieux lointains : je suis déjà tellement occupée à arpenter pas loin de chez moi et ne suis pas certaine d'en faire le tour avant ma mort !

GM 17/01/2009 13:51

Je passe te voir par ici avec plaisirJoie de recevoir, tu viens quand tu veux:http://masmouse.blogspot.com

madame de K 16/01/2009 09:59

J'aime tes photos !Oui, je sais, c'est un peu couillon comme commentaire, mais le premier que j'ai eu l'impulsion de mettre était pas gentil... Je voulais dire : pas merci ! je suis partie à cause de toi faire le tour du monde, ou plutôt des habitants du monde, et pendant ce temps là mon boulot avance pas !

Arpenteur 16/01/2009 11:05


C'est pas couillon comme commentaire. Même que je l'aime bien en plus.
Première fois qu'on fait une remarque sur mes photos. Et une bonne en plus. Alors merci.
Et tant pis pour le boulot... Arpenter le monde... quoi de mieux?


ophise 15/01/2009 23:21

Fondamentalement il y a des gens qui comprennent tout : « Si on me donnait la chance de changer quelque chose, j’aimerais bien être une femme » Dong, Chine