FIFA 2006 Suisse-France (ou France-Suisse), le pourquoi du comment

Publié le par Arpenteur

Quiconque a déjà entendu une interview de footballeur, non seulement sait qu’il « faut prendre les matches les uns après les autres, qu’on a manqué de réalisme à la conclusion, mais que dans l’ensemble c’était un bon match parce qu’on a joué en équipe, et que le week-end prochain il faudra aller chercher les trois points ».

Soit.

Mais l’amateur éclairé, et même le fan de circonstance qui ne veut pas avoir l’air trop con pendant le mois de juin, sait aussi que le temps de récupération et l’entraînement, font partie intégrante du travail de professionnel du ballon rond.

Soit encore.

Par conséquent, un footballeur est censé dormir ou du moins se reposer une dizaine d’heures par jour, c’est son boulot. Le reste du temps, il peut dormir.

Re-soit.

(Ca à l’air sympa en fait).

Et si on ajoute à cela 2 à 3 heures d’entraînement quotidien, ainsi qu’une heure de relations publiques et publicitaires, un joueur bosse environ 90 heures par semaine, hors temps de match.

(Ah quand même…)

Force est de constater que cela dépasse allègrement les 35 heures.

(en effet, je le constate, et ce malgré mes lacunes mathématiques notoires).

Il est donc très probable qu’au moment du match, la plupart des joueurs français seront en RTT (rattrapage du temps travaillé : une de leurs merveilleuses abréviations pour dire congé…). Oui, chez nos voisins, il faut en quelque sorte se faire « rembourser » le temps où l’on travaille. Un peu comme on déduit des impôts les 19.95 francs annuels que l’on donne à la Chaîne du bonheur. Et en RTT, il faut surtout faire autre chose que son boulot, sinon on risque encore de se faire engueuler par le syndicat pour copinage avec le salaud de patron.

Or.

(oui, « or», parce qu’avant, j’ai mis des faits, et maintenant faut que j’introduise l’analyse, c’est comme ça qu’on fait des démonstrations fondamentales)

Or, alors que les Suisses seront en train de chanter faux, et dans trois langues, voire plus, un hymne national que personne ne connaît, Trézéguet sera en train de jouer à la Playstation, et Thierry Henri sera au Jardiland avec sa femme pour acheter un nouveau bac pour les bégonias de sa terrasse. Zinedine Zidane boira tranquillement un petit café au bar-tabac du coin, en feuilletant un magazine de pêche pour préparer sa retraite, et Bathez se fera Coupet les cheveux en embrassant des big mac…

Le reste de l’équipe sera en grève, car en raison de réductions budgétaires, le préposé au nouage de leur cravate (pourquoi les footballeurs ont besoin de cravate ? pourquoi qui que ce soit a besoin de cravate d’ailleurs ?) aura été renvoyé avec un délai de congé de 8 ans, par une lettre intolérable n’expliquant les motifs de son licenciement que sur 17 pages.

Donc

(oui, là ça sent la fin, le suspens est à son comble…et tel le Jean-Claude Dusse des tribunes-sud, je vais conclure).

Donc, il y aura fort peu de monde en bleu (de travail) sur le terrain au moment du match, ce qui soulagera quand même énormément Zubi…

Et finalement, la Suisse va battre la France, parce que putain ce serait vraiment trop bon….

 « Pourquoi » mondial, par Arpenteur, gréviste depuis 1971

(c)photo arpenteur2006

Publié dans Pourquoi

Commenter cet article

Elle est à Part 09/08/2011 11:35



Aie. 


Au vu du niveau de mes connaissances footballistiques proche du taux de fréquentation des kangourous au Pôle Nord, (et si on ajoute à cela un petit délai de quelques années) il semblerait que je
peine un peu à commenter cet article. Moi qui m'étais promis de tout commenter... Je pense qu'il est temps de m'auto-otroyer quelques jokers, dont le premier prend effet tout de suite. 


Et vive cet éternelle entente franco-suisse. Ou pas. Vive le chauvinisme en tout cas. 



Byalpel 13/06/2006 14:50

(tu connais mon pouvoir de poisse hein ? alors...)ALLEZ LA SUISSE ! ALLEZ LA SUISSE ! ALLEZ LA SUISSE !!!

raph 09/06/2006 13:01

et pendant ce temps là, Domenech lira son horoscope?