Cochon qui s'en dédit

Publié le par Arpenteur

Une grand-mère, cheveux bleus au vent sur le pas de porte, donne ce petit conseil à l’enfant, qui prend timidement la pièce de 2 francs dans la main ridée, du bout des doigts pour éviter de toucher cette étrange peau en papier froissé : « Tiens, tu la mettras dans ton cochon ».

Et tout fier, le petit a glissé la pièce si précieuse dans sa tirelire, pour en arriver, 30 ans plus tard, à se demander pourquoi les tirelires sont toujours en forme de cochon…

Pourquoi pas une vache? Il y a quand même plus à manger, et en plus ça fait du lait.

Et le mouton, on peut même s’en faire un pull ?

Que dire des poules, qui avant d’être « à bière » aviaires, étaient « à œufs », tous les jours.

Le cochon, il bouffe, et il attend d’être mangé. Il n’y a pas moins productif comme symbole. Par terrible pour encourager l’épargne. On y perd autant qu’on y gagne, si ce n’est plus. C’est peut-être pour que les enfants s’habituent aux frais bancaires dont on va les assommer dès qu’il videront leur petit cochon sur le comptoir en marbre d’une grande banque.

Pourquoi le cochon a gagné alors ?

Est-ce le lobby des bouchers-charcutiers qui a fait pression, en espérant que chacun viendra dépenser les piécettes si longuement épargnées en jambons et autres lards secs ?

Ou alors peut-être que les cochons, c’est réservé à l’argent sale ?

Pour le blanchir, on le glisse dans le ventre d’une colombe alors ? ou d’un raton-laveur ?

Mais l’argent au noir, on le met où ?

Et si c’était une question de morphologie ? Mais dans ce cas, pourquoi c’est pas un éléphant, ou une baleine ?

C’est éventuellement parce que l’argent n’a pas d’odeur, mais alors là aussi, on s’est gravement gouré de bestiole, non ?

Peut-être est-ce parce que l’argent ne fait pas le bonheur ? Mais le cochon n’est-ce pas un porte-bonheur aussi ?…ça compense comme ça, c’est assez bien vu…

C’est la seule raison valable que je vois…

De toute façon ma pièce, je vais la donner à un enfant, avant que j’aie les cheveux bleus, pour que lui à son tour, dans trente ans, il se pose des questions à la con…

 

« Pourquoi » charcutier, par Arpenteur, banquier privé depuis 1971

Publié dans Pourquoi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie 25/02/2009 20:29

Dans mon village, le cochon s'appelle le nourrain tant qu'il n'est pas engraissé ... et puis des légendes disaient qu'il se nourrissait de petits enfants pas sages. Il circule tant d'histoires !

Jean-Christophe Heckers 10/07/2006 09:24

Mes sous je les donne à un écureuil.Or on sait que les écureuils ça fait des réserves un peu partout et attente des frimas, et ensuite ça oublie où ça a pu planquer les neuf dixièmes de ses noisettes.Cette caractéristique de ce charmant petit animal devrait m'inciter à la prudence, sinon à confier mes économies au dessous du matelas. Ou à un cochon.Parce qu'au moins, avec un cochon, on sait où on retrouvera son argent: dans la bauge du banquier.

Jack 06/07/2006 08:54

Voici la bonne réponse : parce qu'à l'époque de nos arrière-arrière-arrière grands-parents, époque où il n'y avait pas la télé - difficile d'imaginer des grands-parents qui ne regardent pas Top Models, n'est-ce pas - on n'avait pas non plus de Frigo, vu que la marque Frigo n'avait pas encore inventé le réfrigirateur. Alors, un des moyens les plus simples pour conserver ses aliments, c'était de le mettre à l'intérieur d'un gros cochons, qu'on avait pris soin de vider auparavant de son contenu pour le repas de la St-Martin. De récipient à boustifaille pour les jours d'hiver, le cochon est devenu récipient à sousous le jour où Frigo a inventé le Frigo. (je suis crédible, là ?)

caledemon 05/07/2006 10:29

Rarement lu un papier aussi approfondi sur le sujet. On sent une vraie expertise. Personnellement, je paie mon loyer en cochon, ma baguette en tire-bouchon et trouve que la monnaie porcine a de très beaux jours devant elle !

kir 04/07/2006 20:14

Parce qu'une tirelire-cochon c'est un peu de l'art. (ah ah)