Demain j'arrête...

Publié le par Arpenteur

C’est dur de dire ça, mais qui ne l’a jamais dit. 

Demain j’arrête de manger entre les repas, demain j’arrête le porc, demain j’arrête le sport, demain j’arrête de bosser, demain j’arrête le poisson, demain j’arrête de boire, demain j’arrête de me ronger les ongles, demain j’arrête de fumer, demain j’arrête la pipe (non, je déconne), demain j’arrête les SMS, demain j’arrête les produits light, demain j’arrête d’écrire un blog (c’est une pure hypothèse, rengainez votre pistolet, rebouchez votre flacon de barbituriques, posez cette corde, éteignez le gaz, c’est juste un exemple j’ai dit), demain j’arrête de me moquer, demain j’arrête le chocolat, demain j’arrête la télé, demain j’arrête….de dire demain j’arrête… 

- Arrête ! 

- Oui, mais c’est dur… 

C’est vrai que c’est pas facile. Pas de dire, de faire. Alors il y a des aides. 

Par exemple tu peux te coller des trucs sur la peau qui fument à ta place, directement à travers les pores. Et en plus, tu déranges personne. Bon c’est moins pratique pour draguer car tu ne peux plus demander du feu pour essayer d’allumer. Ou sinon, tu peux te convertir à l’Islam, et tu peux arrêter le porc, comme ça, d’un coup d’un seul. Ou si tu veux arrêter de te ronger les ongles, tu peux te mettre un produit sur les doigts, et quand tu te les mets dans la bouche, ils ont le goût du porc, et vu que tu as arrêté le porc…

C’est ce qu’on appelle les moyens de substitution. 

Et si ça marche pas, il y a des cures. Là tu te réunis avec des gens, tu t’assieds en rond sur des chaises, qui sont même pas musicales, et tu te racontes parmi que demain tu arrêtes. 

- Bonjour, je m’appelle Arpenteur, j’ai arrêté de dire des conneries… enfin, j’essaie, depuis 1971. 

- Bravo Arpenteur, bienvenue… 

Alors pour t’encourager à faire le pas, et décider enfin que là, tu arrêtes, il y a des campagnes de prévention pour t’expliquer comme ce serait mieux si tu arrêtais, comme ta vie elle deviendrait belle avec plein de fleurs dedans, et omme tu serais en pleine santé comme un berger dans les alpages. 

Il y aussi des pubs pour te présenter les centres de cure. 

Et alors parfois, le hasard (vraiment ? ou un colleur d’affiche facétieux ?) fait que c’est encore plus dur de dire « demain j’arrête ». Si, si… 

Par exemple quand les affiches pour la Villa Flora, centre de traitement de l’alcoolisme, à Sierre (Valais, Suisse, pour ceux qui sont d’outre ici), côtoient, et même flirtent, avec les affiches pour Vinea, salon-exposition vinicole, avec dégustations, et autres apéros, à Sierre (Valais, Suisse, pour ceux qui sont d’outre ici) également… Là, franchement, c’est dur, non ? Allez, c’est dit, demain j’arrête. 

Ou pas.

« Coup d’œil » final, par Arpenteur, œnologue depuis 1971

(c)photo arpenteur2006

Publié dans Coup d'oeil

Commenter cet article

Z. 16/12/2007 22:34

Au risque d'être déplacée et morbide, y'a juste la mort qui peut arrêter les choses définitivement. Mais encore... finalement... ça reste toujours un moyen de substitution.

Kir 19/08/2006 19:22

Y'a pas d'arrête dans le bifteck.(Mouvement de soutien pour STV)

Jean-Christophe Heckers 19/08/2006 10:18

Ben moi, demain, j'arrête de lire mon blog. Il me donne la nausée.

STV. 18/08/2006 17:35

Demain, j'arrête de poisson.(Les jeux de mots pourris ? Non non, ça je continue, merci...)

Byalpel 18/08/2006 10:14

Ben moi, demain, j'arrête de lire ton blog.Mais seulement parce que je suis en vacances deux semaines.