Gueule de boire...

Publié le par Arpenteur

Avoir le casque rayé comme si on te l’avait poncé avec du No 8, sentir chacun de tes cheveux, au point de pouvoir les compter un à un, pousser de 10 centimètres vers l’intérieur toutes les 3 minutes, et avoir tous les nains du monde, sauf ceux qui sont dans Fort Boyard, qui jouent aux tambours du Bronx dans les restes de ta boîte crânienne…

Ne pas aimer la nouvelle peinture de ta chambre et te demander pourquoi il n’y a plus de rideaux. Mener une enquête poussée en tournant tant bien que mal (surtout malaïeeeeuh), la tête, pour découvrir que les environs ressemblent beaucoup à la chambre d’ami. Serais-tu devenu un ami chez toi ? Te demander pourquoi ton lit est devenu si instable. Essayer de poser un pied par terre, et admirer ton nouveau pyjama Levi’s stonewashed. Renverser cette étrange nouvelle déco au pied du canapé, un magnifique bidon de plastic vert qui, dans ton dernier souvenir, était rangé sur la tondeuse à gazon. Première bonne nouvelle : il est vide.

L’entendre arriver. Voir son sourire moqueur. Deuxième bonne nouvelle : elle est pas fâchée…

L’écouter te raconter… Ce que tu as oublié que d’autres n’oublieront pas.

Les escaliers plus durs à gravir que le Cervin, la danse aléatoirement titubante, la table de la salle à manger de Roger comme coussin, les râles sous le regard hilare de tes futurs-ex potes et inquiets des filles, le petit bol que tu remplis et renverse presque en même temps sur le carrelage de la cuisine, « ne t’inquiète pas, ça ne me dégoute pas » dit quelqu’un, la pelouse que tu engraisses, la voiture qui s’arrête, la carrosserie que tu refais la fenêtre à peine ouverte, le canapé de la chambre d’ami dont tu tombes, tes lunettes que tu casses…

Il y a des choses que tu aimerais ne pas entendre. C’est déjà assez dur.

Et elle qui se marre…

Pas si fort, s’il te plaît.

Ton instinct te dit que ça va être une dure journée.

- Ma foi, faut bien que jeunesse se passe.

- Eh mon gars, tu as 35 ans je te rappelle…

- On dirait plutôt que j’en ai 17 non ?

- Avec ta tête ? non…

Effectivement, ça va être une dure journée. Essayer de reprendre forme humaine sous la douche, en rêvant de se rendormir pour trois jours, pour ne plus sentir, pour ne plus penser. Il a pas une odeur de vodka ce shampoing ?

- Magne-toi ! On a rendez-vous chez mes parents dans 20 minutes je te rappelle…

Ca va vraiment être une dure journée, non ?

« Virgule » qui aurait aimé être un « flashback », par Arpenteur, distillateur depuis 1971

(c)photo arpenteur2005

Publié dans Virgules

Commenter cet article

dragibus 10/11/2006 10:37

T'as pas vomi dans ton lit c'est déjà ça.....
 

chlorop 06/11/2006 18:52

un jour, en hauteur, au dessus de la table des convives, j'ai vomi sur les plats et les assiettes...après : trou noir.on m'a raconté mon exploit qu'une semaine après... je m'en souvenais pas.me suis pas fait beaucoup d'amis, cette soirée-là.  

STV. 06/11/2006 14:02

Je préfère mon flashback au tiens...  :D

M. 06/11/2006 09:22

Je compatis; moi j'ai larvé devant la télé pour me remettre de la mienne.

antenor 06/11/2006 07:16

c\\\'est ce qu\\\'on appelle être dans un état du lendemain du jour d\\\'après, non ?