Le compte est bon

Publié le par Arpenteur

J’ai trouvé dans une banque un petit fascicule avec une patte de vache en couverture (ça se voit tant que ça que je suis suisse ?), qui annonce « Le Valais en chiffres 2005 », et qui fournit tous les chiffres absolument nécessaires et indispensables pour bien passer l’année. Et effectivement à leur lecture, on se sent super mieux qu’avant. En fait c’est un peu comme si on s’en fout… mais pas tout à fait. 

Le Valais fait 522'456 hectares, dont 281’296 hectares, soit plus de la moitié, classés improductifs, mais aussi étonnant que cela paraisse, ce n’est pas dans cette zone que j’habite. Selon la pyramide des âges, la tranche 35-39 est la plus nombreuse, donc je ne sors vraiment pas du lot… 

A une extrémité, on a un glacier, et à l’autre un lac. Donc on est en pente. On apprend que le Lac Léman a 2 hectares de surface d’habitat, mais j’avoue ne jamais avoir encore vu cette cité de l’Atlantide, ni de villages sur pilotis. Il y a par contre 0 hectares de surface boisée. S’ils prennent la peine de le préciser, c’est qu’ils ont vérifié. Imaginez les gars qui sont partis, avec leur petit bateau pneumatique, pour compter les arbres dans le lac…Pour sortir des chiffres pareils, par étonnant qu’ils soient 4'787 dans la fonction publique, pour à peine 499.1 millions de francs suisses par an…

La plupart des autres gens travaillent, soit 132'339 (je sais pas si je suis compté dedans, mais j’espère quand même), dont 55'481 femmes. Une seule de ces femmes travaille dans l’industrie du tabac (tailleuse de pipe ?), et 5 dans la pèche (probablement des thons qui ne peuvent pas travailler dans l’industrie du tabac…). C’est dans l’hôtellerie qu’on trouve le deuxième plus grand nombre de femmes, 6’507 (de là à en tirer (!) un lien avec la femme travaillant dans la pipe, on se dit qu’elle doit être très occupée). Les hommes sont principalement dans la construction (mais pas moi, car avec mes 10 doigts j’arrive tout juste à taper sur un clavier, ou alors je suis une femme peut-être). 

Il y a 70'268 moutons, mais cela n’a rien à voir avec le nombre de citoyens ayant le droit de vote, et 90'225 poules, mais cela n’a rien à voir avec l’hôtellerie, ou l’industrie de la pipe… 

On y trouve 51'606’879m2 de vignes, qui produisent 462'508.83 hectolitres de vin chaque année, soit, à raison de 75cl par bouteille, 61'667’844 bouteilles, dont environ 17 par an sont exportées. Le reste est consommé par les 448'724 européens qui viennent chaque année en vacances, et surtout par les habitants. 

Les 40'751 Etats-Uniens, sont 5'817 de moins à être venus entre 2002 et 2003, sans doute s’agit-il là de ceux qui se sont engagés en Irak pour obtenir une carte verte, mais pas sûr. Les danois, eux, ont été 197 de moins, mais ça, personne ne sait pourquoi. Donc si vous connaissez un danois, demandez lui pourquoi, merci. 

Peut-être ont-ils peur de se faire écraser par l’un des 3'366 tracteurs, ou 3'894 chariots à moteur agricoles, dits aussi tracassets. Mais qu’ils se rassurent, les hôpitaux sortent chaque année 38'634 patients plus ou moins rétablis. La finesse dans ce chiffre c’est qu’ils ne disent pas combien de patients sont entrés… 

Il est à noter que l’on produit plus de pommes (38'020 tonnes) que d’étudiants universitaires (2'523.48 tonnes, à raison de 68kg en moyenne par personne, car les filles ont le droit de faire des études chez nous aussi, si, si). Ces étudiants quittent le canton la semaine, et rentrent tous les week-ends chercher des bouteilles dans la cave de papa, et donner leur linge sale à maman. Parmi eux 0.408 tonnes entrent à la Faculté de théologie de l’Université de Lucerne, mais on ne sait pas combien de tonnes en sortent en chair et en os, car c’est connu, les théologiens sont bien plus souvent en noce qu’en chaire… 

Si ces chiffres vous donnent envie de venir visiter, voire de vous y installer, je vous propose la Commune de Kippel, 414 habitants, où il y a eu 5 naissances, et aucun décès en 2004. Le climat vaut certainement le détour… 

« Virgule » passionnante, par Arpenteur, mathématicien depuis 1971

(c)photo arpenteur2006

Publié dans Virgules

Commenter cet article

caribou 14/12/2006 00:37

J'ai l'honneur de connaître le valaisan qui est à la fac de théologie de Lucerne. Je gagne combien de kilos de pommes pour cela ?

Badibuh 11/12/2006 21:43

J'ai pas de chiffre précis à donner là. Mais le coeur y est.

milouze 11/12/2006 13:29

Et sais-tu qu'il y a 707 mots dans ton article? Mais aussi 3 361 caractères sans espace, et 4065 caractères avec espaces ?

antenor 10/12/2006 09:43

en "somme", une région difficile à arpenter, c'est ça ?

CA 09/12/2006 13:27

Je découvre votre blog maintenant et j'y ai pris un pinte de bon sang. A propos du dernier paragraphe au sujet du climat de ce village, je vous en raconte une :Guide au musée Baud de L'Auberson près de Ste-Croix (1000 m. d'altitude), je me trouvais en fin de journée de visites avec le patron, Frédy Baud (80 ans à l'époque, décédé depuis) devant le musée afin de prendre un peu l'air. Il y avait un groupe de Genevois qui regardaient nos vitrines. Une Genevoise s'approche de Frédy et lui dit : "Qu'est-ce que l'on respire bien à L'Auberson, l'air semble sain, vous devez devenir vieux dans la région !!". Réponse de Frédy, du tac au tac : "Croyez pas si bien dire Madame, pour pouvoir inaugurer le cimetière, on a dû emprunter un mort à Yverdon..."Cordialement