Xyloglotte

Publié le par Arpenteur

En ce début d’année d’élections fédérales, ici, et de présidentielles, ailleurs, il ne faut pas être Gary Kurtz pour deviner dans quelle langue on va nous parler jour après jour. En langue de bois. Mais vous êtes vous un jour demandé d’où venait ce langage forestier, dit aussi « xyloglottie » ? L’arpenteur, soucieux de votre culture, si : ça vient du grec « xylo », bois, et « glôtta », langue. Voilà. La culture c’est fait.

Mais en fait non. D’abord pour avoir une langue de bois, autour il faut avoir une tête de bois (au sens propre, pas au sens suisse allemand), et être poli (c’est plus joli le bois poli non, et la langue de bois, est une forme de politesse paraît-il).

Pour que la tête de bois ne fasse pas trop bizarre, il est essentiel d’avoir le reste du corps aussi en bois, comme par exemple les avant-bras, les seins (eh oui, il n’y a pas que le silicone dans la vie), les genoux, les pieds, les organes génitaux (d’où le bois bandé), et les cheveux (les fameux petits cheveux de bois).

Giancarlo, dit Pinocchio, fils de Gepetto, le menuisier, (et de Marina, dont on ne parle jamais, ce qui est vraiment dégueulasse, et qui était serveuse à la Trattoria « Da Gino », sur la Piazza Matterazzi, dans un petit village d’Italie septentrionale, et faisait les meilleurs « polpette » de la région) était le seul enfant en bois, qui n’ait jamais été découvert ailleurs que chez Toys’R’us.

On le surnommait Pinocchio, parce que chaque fois qu’il baratinait une fille dans l’idée de la séduire, son nez, d’une forme étrangement phallique, s’allongeait devant ses yeux. Chez la plupart des mâles humains, c’est la même chose (ils ne sont pas de bois), mais cela se passe dans une partie moins visible, de leur anatomie.

Par conséquent, à chaque fois que Pinocchio, disait des trucs du genre « vous savez que vous ressemblez à Alice, pas celle du téléphone, celle du pays des merveilles » à une fille du village qui en fait ressemblait autant à une grande blonde qu’un petit chat kromeugnon à une moissonneuse-batteuse, son nez s’allongeait.

« Tu vas pas lui faire avaler ça, Pinocchio » lui rétorquaient ses copains (enfin son copain Robin, le seul un peu boisé, qu’il avait). Alors le pauvre Pinocchio, devenu un jeune homme, essayait d’autres stratagèmes, tous plus gros les uns que les autres, en s’inventant un beau métier, une fortune colossale, ou encore des liens avec certains people (comme Maxime Leforestier, ou Robert Charlebois), sans oublier de montrer son portable, et sa gourmette. Et plus il en disait des grosses dans l’espoir de les faire avaler à la fille qu’il convoitait, plus son nez grandissait.

Comme il était le seul à être tout en bois, on appela bientôt cette technique de drague « la langue de bois ». On ne sut jamais si elle marchait.

En effet, Pinocchio est tragiquement décédé puceau, un soir de décembre, alors qu’il allait chercher sa pauvre mère à son travail, et que le pizzaiolo de « Da Gino » devait absolument faire une « 4 saisons » sans poivrons pour la 9, et se trouvait à court de bois. Comme Marina était en train de débarrasser la 12, Pinocchio s’est assis près du four pour se réchauffer en l’attendant, et le pizzaiolo, pressé de finir sa soirée pour aller regarder Rimini-Venise à la télé, l’a jeté d’un coup d’un seul, sans même s’en rendre compte, dans le four. Il est a noter que la mort de Pinocchio a permis de faire une « 4 saisons »,  deux « margherites », et un « calzone », ce qui est ma foi une belle mort, surtout en Italie.

L’expression « langue de bois » a survécu à son créateur, et est utilisée à chaque fois que quelqu’un essaie de vous en faire avaler une grosse avant de vous la mettre profond.

C'est exactement ce que tentait de faire Pinocchio avec ses conquêtes…

On sait depuis que cette technique de drague fonctionne très souvent, surtout dans les campagnes... électorales.

« Virgule » éducative, par Arpenteur, ébéniste depuis 1971 

(c)photo arpenteur2005

Publié dans Pourquoi

Commenter cet article

Facto 11/01/2007 13:56

une chance qu'il ait pas tenté de draguer un castor... on y pense pas assez. 
 

STV. 11/01/2007 10:22

Nom d'une pipe en bois !

Byalpel 10/01/2007 19:43

euh... on n'avait pas dit qu'on parlait plus des italiens depuis la coupe du monde ?

MarcelD 09/01/2007 21:16

Chapeau bois !
De loin le meilleur billet (et non chèque en bois) que j'ai lu ici (mais je  n'ai pas tout lu, ok dac ?)

Ada 09/01/2007 14:11

Chapeau bas