Haka jouer maintenant

Publié le par Arpenteur

En France, l’événement capital de ce mois de septembre, c’est du sport. Chez nos néanmoins voisins héxagonaux, il y a la Coupe du monde entier de rugby. C’est comme le Mondial mais sans les figurines Panini.

Le rugby est un sport d’équipe, ce qui est très rigolo quand on est à poil dans les vestiaires. Le problème c’est qu’il y a toujours Jean-Gaspard qui déconne avec son téléphone portable qui fait des photos avec 5 millions de pixel et son index droit. Et finalement, tout le monde se retrouve affiché un peu partout grâce à et dans ce plus simple appareil. Mais franchement, on se marre bien.

Le rugby, c’est un sport qui vient d’Angleterre, comme tous les sports, sauf le sumo, qui vient des problèmes d’obésité.

Ce sport ressemble un peu au football, parce que pour jouer, il faut de l’herbe. Ou de la glace, mais alors c’est du hockey.

Mais surtout le rugby c’est différent du football, parce que sinon les Brésiliens sauraient jouer.

Tout d’abord, au foot par exemple, un seul joueur un peu chétif peut faire tomber un attaquant en soufflant dessus. C’est un sport très violent parce qu’ensuite l’attaquant vole dans les airs, puis retombe le nez dans l’herbe en se tenant le genou gauche, roule sur plusieurs centaines de mètres, emporté par la violence du choc, en pleurant, et en appelant sa mère. Alors l’arbitre appelle l’ascenseur, et le Dr. Mamour vient avec du déodorant, et le vaporise sur le genou du numéro 9, pour que ça ne sente plus le gazon mouillé, mais les cocotiers un matin de printemps.

Par contre, les joueurs de rugby sont différents. Ils sont un peu plus solides (sans doute à cause des matériaux utilisés pour leur construction). Il faut se mettre à XV (ou XIII si c’est du rugby à treize) pour faire tomber un adversaire.

Souvent les rugbymans sont orphelins, et en effet, ils n’appellent jamais leur mère. Enfin, ils sentent mauvais des genoux, puisque personne ne leur amène du déodorant, quand ils se salissent les shorts en tombant sur la pelouse.

Les joueurs de rugby ont un cerveau, et pour éviter de le perdre pendant le match, ils se mettent du scotch autour de la tête, ça tient mieux que le gel. Par contre, les footballeurs se coiffent avec du gel, et mettent du scotch à leurs chevilles, pour ne pas perdre leurs pieds (d’où l’expression « con comme ses pieds »).

Le ballon de rugby aussi est handicapé différent. C’est un peu comme une balle de tennis, mais en fait non. Il est ovale, et quand il tombe, il rebondit un peu n’importe où et c’est marrant parce que les joueurs courent après sans réussir à l’attraper. C’est là que toi tu souris parce qu’ils ont vraiment l’air con. L’inventeur du rugby était quelqu’un de très facétieux, et un peu rouquin.

Quelque chose de typique du rugby, c’est le mikado la mêlée : les joueurs se mettent en tas sur le ballon pour qu’il arrête de rebondir n’importe où. C’est une phase de jeu très délicate, parce que je le rappelle, personne n’apporte de déodorant aux rugbymans. C’est pour ça que beaucoup préfèrent avoir le nez cassé plutôt qu’un nez qui fonctionne. L’arbitre regarde la mêlée, et doit deviner qui a attrapé le ballon. Quand il pense avoir trouvé, il lève un bras et siffle. Alors tout le monde se relève en remettant ses shorts en place, et le gagnant donne le ballon à l’arbitre, qui est content.

Au foot, les joueurs se mettent en tas aussi, mais seulement quand le ballon est dans le but adverse. Ce qui rend la mêlée tout à fait inutile, puisque le ballon n’est même pas sous eux. Mais bon, allez expliquer ça à des footballeurs.

Au rugby, le but du jeu, c’est de gagner le match. Sinon, il n’y a pas de troisième mi-temps. Pour gagner le match, il faut faire des essais, parce que c’est pas facile.

Si un joueur arrive à porter le ballon derrière la ligne, c’est un très bel essai. Pour le récompenser, on lui permet du tirer par-dessus les buts, à condition qu’il arrive à marcher en arrière en comptant ses pas.

Paradoxalement, au rugby, pour faire avancer le ballon, on ne peut le passer qu’en arrière. Ca s’appelle une superbe ouverture, alors qu’au foot on dit que « c’est de l’antijeu, ils font chier à toujours temporiser ces italiens ».

Les nations les plus fortes au rugby parlent anglais, mais personne ne sait pourquoi, et y en a même qui s’en foutent de le savoir. Elles se donnent toutes des surnoms à base d’animaux exotiques : walibis, springboks, kiwis (qui sont des animaux s’ils ont des pattes, et des desserts s’ils ont une cuiller plantée au milieu). Il y a une équipe qui s’appelle « à la rose » parce qu’ils mettent du déo, et une qui s’appelle les bleus, parce qu’ils ont la peau qui marque vite. Enfin, il y a Tonga et Fidgi, qui ne sont pas très forts, donc leurs adversaires les finissent sous la douche.

Avant le début du match, ceux qui sont habillés en noir se tapent sur les cuisses en tirant la langue à leurs adversaires, ce qui n’est pas très poli. Mais comme le carton rouge n’existe pas Zidane ne joue pas au rugby tout le monde s’en fout.

Après le match, les joueurs posent pour des calendriers dans les vestiaires, pour savoir quand ils doivent revenir au stade.

Enfin, la troisième mi-temps peut commencer. C’est une phase de jeu à base de tapes dans le dos, de bières et autres breuvages, pour laquelle le scotch n’est plus nécessaire, en tout cas pas autour de la tête…

Pour conclure, on peut dire qu’au rugby c’est toujours les noirs qui gagnent, et les autres qui ont des bleus…

« Virgule » ovale, par Arpenteur, trois-quarts aile depuis 1971

(c)photo arpenteur2007

Publié dans Virgules

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

STOprod 14/11/2007 10:32

le carton rouge existe, mais il faut être courageux pour expulser du terrain un golgoth !

Nandou Guanaco 16/10/2007 18:48

"Messieurs les anglais, tirez les premiers" et tout le monde connait la suite de l' histoire que nous avons tous appris à l' école!!!
J' ai adooooooooré.

EtiLouLe 05/10/2007 14:09

Hénaurme.

filou 02/10/2007 14:59

En réponse au commentaire n°9, le mot Tonga vient des sandalettes que portent les tongiens : les tongs

LinaLoca 17/09/2007 16:57

Mon petit, je vous veux pour une chronique régulière dans l'Equipe!!! Par contre je tiens à préciser que c'est pas du déo hein, sur les genoux, en fait le doc dépose discrètement un bisous magique, l'espèce de vapo c'est pour faire plus pro. Et heu, un billet sur les règles du criquet ce serait possible?