Lire la notice d'emballage

Publié le par Arpenteur

Hier, je me suis acheté une nouvelle tondeuse à gazon. Non je déconne. Je déteste assez celle que j’ai pour la tuer à petit feu en faisant des ronds sur ma pelouse.

Non, hier, je me suis acheté un grille pain à propulsion hydraulique (oui, je sais, ça n’existe pas, mais c’est pour vous faire comprendre que sur ce blog je ne raconte pas ma vie, laquelle est d’un tel intérêt qu’elle mériterait un support bien mieux adapté, comme par exemple une superproduction hollywoodienne avec Johnny Depp pour jouer mon rôle, voire une série-culte). Enfin bref, revenons à mon ce grille-pain.

Et comme sur tout ce qui s’achète de nos jours, grâce aux subtilités du système judiciaire américain, qui risque un jour de transformer le nôtre (puissé-je être décédé dans mon lit à l’âge vénérable de 2814 ans le jour où cela arrivera), celui-ci disparaît presque complètement sous les diverses consignes de sécurité et autres modes d’emploi.

Nul doute qu’un de ces quatre matins (ce sera probablement un jeudi d’ailleurs), sans même que l’on ne s’en soit rendu compte, une notice de 1291 pages en papier bible sera vendue à l’achat du moindre stylo*.

Et ça commencera comme ça :

Consulter la notice d’emballage, mais surtout un opticien, c’est écrit petit. Ne nuit pas à la couche d’ozone si on n’y met pas le feu. Tenir hors des portées de petits chatons, des enfants, de Loana, et des Schtroumpfs si vous en avez capturé. Ne convient pas aux enfants de moins de 7 ans et 4 mois. Ne pas avaler, sauf avec une sauce béarnaise. Eviter tout contact avec l’œil gauche. Pas d’utilisation prolongée sans l’avis d’un commentateur sportif spécialisé dans le jokari à voile départ arrêté. En cas de contact avec la langue, rincer avec 6 litres de champagne millésimé, mais ne pas prendre le volant. Ne convient pas aux femmes enceintes, sauf si c’est des filles. Pour votre santé pratiquez une activité physique régulière en tâtant des pommes avec la banane 5 fois par jour profitez-en, ça ne coûte pas un radis et ça file la pêche. Emballage non recyclable, ne pas jeter dans la cuvette des WC, mais vous pouvez le couper et en faire un marque-page de très bon goût. Attention à la marche. Toute modification personnelle sur le produit qui n’a pas été approuvée par l’instance en charge de la conformité peut rendre nul le droit d’écrire des conneries avec ce stylo. Ne provoque pas de rayonnement nuisible sauf en cas de rayonnement nuisible ou de radiation nucléaires. L’utilisation de procédures autres que celles spécifiées dans le présent guide d’installation peut entraîner un dégradation de l’ancrage capillaire provoquant la calvitie précoce. Ne pas secouer sans avis médical quant à la solidité de vos bras. En cas de défaut, prière de contacter immédiatement votre avocat, de lui faire une provision substantielle, et de lui louer un stylo pour signer la procuration. Tout acte de malveillance à l’encontre de ce guide d’utilisation sera puni par sa publication immédiate en six langues supplémentaires dont un dialecte minoritaire du sud-est du Kirghizstan.

1. Retirer de l’emballage. 2. Saisir le stylo entre le pouce et l’index. 3. Apposer la partie pointue sur une feuille de papier recyclé non quadrillé de grammage standard. 4. Déplacer la pointe au moyen d’un élégant mouvement du poignet afin de tracer des lettres et de rédiger… un mode d’emploi avec schéma explicatif.

*Stylo : n. m. objet de forme allongée contenant de l’encre et qui servait à communiquer dans les années 100 av. JC BG (Bill Gates).

« Humeur » précautionneuse, par arpenteur, effet secondaire depuis 1971

(c)photo arpenteur2007 - venise

Publié dans Humeur

Commenter cet article

parchemine 06/11/2007 12:55

Re-merci Zolurne
(Et merci aussi l'Arpenteur d'avoir prêté si gentiment ton blog à cette incartade grammaticale !)

Plum' 02/11/2007 15:31

Dernière notice hallucinante : celle de mon sèche-cheveux acheté sur le Net. La traduction a été faite "littéralement" de l'anglais en français.
Pour le mettre en marche, on me conseille donc de presser sur "Pouvoir"...
Et ce n'est qu'un petit extrait...

Zolurne 31/10/2007 16:52

J'intempestive encore un chouïa en réponse à Parchemine.
L'usage traditionnel veut qu'on n'accorde pas le PP dans des formulations comme « des pâtes, j'en ai voulu », en arguant qu'on a affaire non pas à un COD mais à un neutre partitif signifiant "de cela, une partie de cela". Il faut pourtant reconnaître que l'usage est de plus en plus flottant et qu'il n'est pas rare de traiter "en" comme un COD ordinaire.
Je n'ai donc pas de réponse définitive. C'est un des nombreux cas de la glorieuse incertitude de la langue française. Et c'est l'incertitude qui fait le sel de l'existence, n'est-ce pas ?

milou 31/10/2007 13:11

"Un trait : danger, deux traits : sécurité, veuillez taper votre code d'accès. Ecoutez le, le monde vous parle !"
[J'ai emprunté le smots de Jeanne Cherhal pour les besoins de ce commentaire]
 

ParchemineQuestionneBis 31/10/2007 10:12

(Suite et fin de ci-dessus !)
Le problème que je me suis posé était le suivant : Pour la réponse "des pâtes", la question est-elle "qu'est-ce que tu veux ?", ou "de quoi tu veux ?" ? Si à "qu'est-ce que tu veux?", on peut répondre : "des pâtes", alors "des pâtes" aurait toute l'apparence d'un COD ce me semble, mais l'est-il ? Parce que, le cas échéant, dans la phrase "des pâtes, j'en ai voulu", "en" devrait mécaniquement être un COD aussi, et le participe s'accorder. Or, que nenni. Je me triturais l'esprit hier soir pour trouver la solution. As-tu les réponses à mes questions existentielles ? :-)

Arpenteur 31/10/2007 10:52

Je ne pensais pas que ce post créérait un tel débat grammatical... Ce n'était pas le but, mais on apprend plein de choses.Un peu comme dans les notices d'emballage"Attention, lire ce post peut provoquer des cours de français intempestifs et néanmoins francophiles, vraiment chez l'arpenteur c tro bi1 kikoo lol"