Pause cassée

Publié le par Arpenteur

Qu’y a-t-il de plus dur, un lundi matin pluvieux (ou même un autre matin d’ailleurs), que de voir revenir de vacances un collègue qui vous exaspérait déjà avant, et qu’il vienne vous gâcher la pause-café avec son sourire détendu, et sa peau bronzée (je ne dis pas tannée, parce que bientôt c’est vous qu’il va tanner). 

Eh bien oui, il y a pire : c’est de le croiser dans les transports en commun. 

Parce que là, pas d’échappatoire possible, et en plus, il fera partager sa merveilleuse expérience de retour à la nature à tous les passagers, en vous prenant systématiquement à témoin : 

« Tu sais, ce qu’on a vraiment aimé sur la Côte d’Azur, c’est de sortir des sentiers battus, de partir à l’aventure, et retrouver le côté authentique des choses » (en clair : on allait même à la plage en passant par la petite ruelle entre les 2 hôtels qui nous masquaient la vue, et qu’elle était même pas goudronnée la ruelle, et que même des fois, il y avait un linge pendu à la fenêtre de la cuisine du Riva Bella qu'on aurait dit le sud, et que même on gagnait du temps, en évitant la rue que prennent bêtement tous les touristes). 

Là, vous hochez la tête d’un air admiratif (pas à cause de ma prose ma foi fort gouleyante), mais de cette expérience aventureuse teintée de courage et d’esprit pionnier. 

« Tu sais (oui, il commence toujours par « tu sais », parce que lui il a voyagé, alors il sait, et pas toi), ce qu’il faut, c’est éviter les endroits touristiques (ok, la prochaine fois, que j’irai sur la Côte d’Azur, je prendrai aussi la petite ruelle entre les poubelles du Riva Bella et de l’hôtel des Flots bleus), car c’est seulement là que tu découvres la vraie vie des gens du coin, c’est là que se cache la richesse d’un voyage, et c’est ça qui est passionnant » (en clair : en passant, tu entends le clandestin bulgare payé au noir pour faire la plonge dans la cuisine du Riva Bella, qui chante d’un air mélancolique le tube de la gagnante de sa StarAc nationale, en souvenir du bon temps au pays). 

C’est ça le trend maintenant : tout le monde veut éviter les endroits touristiques (ben oui, c’est plus classe, moins beauf quoi, comme de dire « trend » non ?). A tel point que même les guides de voyage et les agences te disent comment les éviter, comment faire et où aller. 

Du coup, tous les touristes se retrouvent dans des lieux non touristiques, qui du coup, le deviennent. Parfait exemple de caudophagie (ou auto-herpétophagisme, dit aussi « théorie du serpent qui se mord la queue »). 

Alors s’il te plaît Raymond, arrête, toi et moi, où que l’on aille, on sera toujours des touristes. 

Allez ma pause est finie, suis de retour au boulot, et je n’irai pas à la pause café. Je veux pas être le Raymond du jour… 

« Virgule » aventurière, par Arpenteur, cafetier depuis 1971 

(c)photo arpenteur2006 

Publié dans Virgules

Commenter cet article

Elle est à Part 08/08/2011 13:52



J'adore cet article. 


Mais je trouve que tu t'en sors bien. C'est vrai, le Raymond, il aurait pu t'inviter à manger chez lui pour que tu rencontres sa femme (Miss Camping 1977 à Palavas les Flots), te montrer sa
collection de médailles de pétanque ( Elu le meilleur tireur du Camping des Jours heureux, à deux pas de Saint Tropez, l'année où il avait vu Johnny et Adeline (à l'époque c'était Adeline, hein
chérie? Ou c'était déjà Laeticia? En tout cas, ils étaient tout en blanc, donc ils allaient probablement chez Eddy Barclay) et évidemment, après une bouillabaisse et quelques pastis (parce que
quand même, c'est dur le retour à la vie normale après ce qu'on a vécu sur la Côte d'Azur, alors on aime bien prolonger ce côté méridional, et oui, c'est aussi pour ça la nappe en toile cirée aux
motifs provençaux, tout de suite, ça t'emmène ailleurs, tu ne trouves pas??) tu as droit à la séance diapositive. Mais avec les progrès de la technique, tu ne perdras pas de temps à voir
l'installation de la caméra super 8 ou des diapositives, car Raymond, il est organisé, et il a déjà fait un power point des 1242 meilleures photos de leur semaine dans le Sud. Et avec un peu de
chance, il a mis une bande-son de leurs chansons de l'été. 


Une bien belle soirée en perspective. 



Katia - GinFizz 21/03/2007 09:56

Excellent !
Mais à la limite, mieux vaut l'entendre se vanter de "sortir des sentiers battus" que d'avoir participé à toutes les élections de Miss Camping et Tee-Shirt Mouillé, non ?
 

Arpenteur 21/03/2007 10:25

Peut-être oui... Mais ainsi éviterait-il de mentir... surtout à soi-même... Qu'y a-t-il de pire de se mentir à soi-même?
Ok, l'élection de miss camping, j'admets
Merci de ta visite en tout cas. Suis très flatté que tu aies apprécié. Venant de toi le "excellent" me touche bcp.

populos 18/08/2006 17:16

woooooouuuuuiiiiii !du vrai , du vécu !délicieux abruti !merci BeaucouP !

Borgia 31/05/2006 17:30

Excellent, ca sent le vécu. J'ai éclaté de rire plus d'une fois. J'adore