Give me five

Publié le par Arpenteur

J’imagine qu’à partir du moment où quelqu’un te refile une chaîne, c’est que tu deviens un blog connu, non ? J’en doute, mais admettons. Du coup, je suis poli, alors je dis merci.

Et pour jouer le jeu, et surtout parce que je ne sais vraiment pas quoi écrire, que je suis sec comme un coup de trique donné dans le Sahara, que mon esprit est déserté comme les couloirs du Home des Trois Bouleaux pendant le dernier épisode de la saison 8 de Derrick, que mes doigts sont fatigués comme un paresseux après un trek de 2m80 en même pas une année, que mon imagination est stérile comme une salle d'opération dans Grey's Anatomy (cadeau pour les filles), et que mon inspiration est vide comme le regard de Dobeulyiou, je me plie à l’exercice, malgré une souplesse qui n’aurait rien à envier à un pilier du pont de Brooklyn.

Donc comme vous en crevez tous d’envie (non?), voici 5 choses que vous ne savez pas sur moi. Parmi tant d’autres.

***

Chose No 1

Je connais le bruit et la sensation que fait un caneton lorsqu’on l’écrase sous son pied. Par contre je ne sais pas si le pire c’est le bruit, ou la sensation. Je tiens toutefois à préciser que j’ai rendu à leur mère les 10 autres canetons qui étaient tombés dans la tranchée de fouille… J’ai juste espéré qu’elle ne savait pas compter. Et je suis rentré à la maison avec la nausée…

Chose No 2

Lorsque quelqu’un raconte qu’il s’est fait mal quelque part, planté quelque chose, cassé un os, ou je ne sais quoi, je ressens une douleur légère mais très désagréable, exactement à l’endroit dont la personne parle. Y compris si je ne possède pas les organes adéquats. Essayez de me raconter un accouchement, et je vous promets que je ressentirai quelque chose dans des endroits qui n’existent pas. En fait non, n’essayez pas, je n’aime pas…

Chose No 3

En primaire, au cours de gym, lorsqu’il fallait composer les équipes pour la balle à deux camps, j’étais toujours choisi en dernier, même après les filles. Sauf Isabelle. Mais elle c’était une fille. Je ne comprends pas pourquoi, car à l’époque je n’avais même pas de lunettes. Et certaines filles oui.

Chose No 4

Mon œil droit est à -4.75 et le gauche à -3.75. Du coup, on pourrait croire que lorsque je marche, je tourne toujours vers la gauche, mais en fait non. Grâce à des lunettes qui font apparaître mon visage moins allongé, et qui donnent une certaine utilité à mes oreilles, j’arrive à marcher droit. 

Chose No 5

Quand j’entre dans un hôpital, quelle qu’en soit la raison, je me sens mal, au point que parfois, je passe de visiteur à patient en moins de temps qu’il n’en faut à un flacon d’Ariel liquide micropearls total 2 en 1 pour blanchir une culotte en dentelle (ce choix de vêtement comme exemple a uniquement pour but, d’attirer des googleurs égarés, je sais c’est pas bien, mais au moins ce billet aura servi à quelque chose) (PS : merci à Ariel de me contacter pour me verser le prix convenu pour cette publicité qui n’est pas gratuite, c’est clair ?).

***

Pour conclure, je me permets de violer la règles des chaînes, et de ne la transmettre à personne. Ne me remerciez pas.

Par contre je serai curieux de 5 choses que vous aimeriez savoir… parce que celles-ci, je suis sûr que vous vous en foutez. Sauf le coup du caneton peut-être. Votre curiosité morbide est titillée, j’en suis sûr. Allez avouez…

« Virgule » en rang par 5, par Arpenteur, compteur depuis 1971

(c)photo arpenteur2006

Publié dans Virgules

Commenter cet article

la grande Loulou 01/02/2007 23:47

Le mètre trente sur deux pattes qui squatte mon appartement vient de me signaler la disparition de son canard en plastique pour le bain.Et qu'est ce que je peux bien lui dire, maintenant que je sais que vous l'avez occis !-------------------------------On ne devrait pas laisser en liberté des individus comme vous qui permettent à d'autres de lire avec délectation les aventures d'une clé d'hôtel.

caro 29/01/2007 17:02

On a un point commun, la chose n°3. J'aime vraiment bien ici...

Joël 26/01/2007 12:13

"Je connais le bruit et la sensation que fait un caneton lorsqu’on l’écrase sous son pied." Ah oui? ça doit faire bizarre.
Tiens une autre utilisation d'un jeune volatile par Rabelais.
http://carnetsdejlk.hautetfort.com/archive/2006/12/22/de-l-oison-torche-cul.html

abs 21/01/2007 14:57

splendidifique blog !

Arpenteur 23/01/2007 11:34

Euh ben euh... Merci..
Voilà quoi... Que dire d'autre
:-)))))))))))))))))))))))

Badibuh 18/01/2007 00:37

Est-ce que tu connais la sensation d'écouter un CD de Britney Spears en serbocroate, puis de l'écraser?