Le hornuss

Publié le par Arpenteur

Il est des sports méconnus, qui devraient l’être un peu moins, et pouvoir enfin bénéficier d’une couverture médiatique, et de droits télévisuels faramineux, dignes de ce nom. Toujours soucieux de votre culture, fut-elle cycliste, maritime, ou ovale, j’ai décidé de faire sortir de l’ombre un de ces sports : le hornuss.

Il n’y a pas de raisons que seuls quelques Schwitzertütsch moustachus en profitent, non ?

Le hor-quoi ? vont se demander en se tordant la bouche tous ceux qui vivent en dehors du pays des montagnes en or où coulent des rivières de chocolat (ou l’inverse), et ils sont nombreux, car ce blog est lu sur plusieurs continents, je le sais… et en quelque sorte on peut dire que ça me troue le cul, en bon français…

Bref, revenons à nos néanmoins compatriotes suisse-allemands.

Le hornuss est un sport de plein air.

Et vous n’allez pas tarder à comprendre pourquoi il vaut mieux éviter d’entamer une partie dans son salon, en particulier si Valérie Damidot vient de vous le redécorer en gloussant, avec une « mag-nifique pitite loupiote qui lui donne tussuite un air beaucoup plus cosy, n’est-ce pas mon frankyky… ? », en moins de temps qu’il n’en faut à Ikea pour vendre un meuble au nom imprononçable, et à M6 pour diffuser un spot de pub.

Donc, pour pratiquer le hornuss, commencez par trouver un champ d’une longueur respectable, soit au moins 350 mètres, situé à l’extérieur de votre salon, et qui porte de préférence un intitulé chatoyant comme une chevelure qui le vaut bien, par exemple Brötlifeld, Röstifeld, Spätzlifeld, ou autre Würstlifeld.

Il vous faudra ensuite arpenter les routes cantonales de l’Emmental Bernois (non, chers néanmoins voisins hexagonaux, l’Emmental n’est pas un fromage, c’est un vrai endroit avec des gens moustachus qui vivent dedans), de préférence de nuit, afin de dérober le plus de panneaux routiers possible, en violation de l’art. 98 LCR. Choisissez-les de préférence carré : par exemple un « sens obligatoire » ou un « H », voire un « P ». Mais n’hésitez pas à laisser libre cours à votre imagination. La collaboration d’un ami soudeur, étranger (car en Suisse allemande, seuls les étrangers commettent des infractions), est d’ailleurs recommandée pour gagner du temps, et couper les poteaux à leur base. Et veillez à ce qu’il se protège bien les yeux, afin d’éviter qu’il n’abuse ensuite de l’assurance-invalidité.

Vous devrez ensuite vous munir d’une boule. Une boule standard, à circonférence sphérique globulaire d’un diamètre passant par le centre. Celle-ci sera placée sur une sorte de rail, et il s’agira de la frapper avec votre fouet (je te vois déjà frétiller des fesses petite coquine, mais non, ça n’a rien à voir. Je te rappelle que ce sport est suisse-allemand et protestant). Le fouet est une longue tige flexible au bout de laquelle se trouve une partie plus rigide pour frapper la boule, et l’expédier à plus de 180 km/h en direction des joueurs adverses, situés à l’autre bout du terrain, soit plus loin que la distance d’un stand de tir fédéral.

Dès lors vos adversaires vont vivre dans la terreur. Vous les verrez courir dans tous les sens, comme des greluches un jour de solde chez Mango, tout en regardant le ciel vide avec un air niais d’électeur aimant les affiches à base de moutons. Puis dans leur panique ils commenceront à jeter des panneaux indicateurs dans les airs : « stop », « sens interdit », « ne pas tourner (trop ?) à droite », et « Obersteckholz BE » (par exemple comme ça).

Quand tous les panneaux sont retombés, les joueurs adverses se congratulent, tout heureux d’être restés en vie. Ils ramassent les panneaux, car ils n’ont pas l’habitude de jeter des trucs par terre, puis s’en vont boire une bière au Gasthaus zum Bären.

Et là vous êtes sans doute comme moi : vous vous demandez en trépignant où trouver l’album des figurines Panini de la fédération thurgovienne de hornuss, et comment faire pour vous inscrire. Si, si, ne faites pas les innocents, je le sais.

Alors n’hésitez pas, rendez-vous ici (attention, le design défrise la moustache), et entraînez-vous… il paraît que le hornuss sera un sport olympique d’ici les Jeux d’été de Wangen-an-der-Aare 2148

« Virgule » moustachue, par arpenteur, trans-palette depuis 1971

(c)photo arpenteur2006 - grangettes, vd, suisse

Publié dans Virgules

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

isophe 11/12/2007 11:28

Tu as bien fait de mettre un lien !!!! Jusque là j'admirai sans réserve ton imagination délirante et n'aurai point cru que cela puisse être véridique hihi !!!!

schizozote 05/12/2007 17:20

ça va sans nul doute détrôner le curling,  plutôt tant mieux

CarrieB 03/12/2007 01:02

Mais qu'est-ce que c'est que ce sport? Ma petite soeur avait réusi à me convaincre que les sports des finlandais étaient les plus stupides (cf. http://finlandssecrets.unblog.fr/2006/10/19/meme-pas-peur-moi/), mais les suisses seraient-ils à leurs trousses?

Madame Poppins 01/12/2007 02:08

Je tiens quand même à relever une imprécision : ne commettent pas d'infractions les Suisses depuis 12 générations, certaines infractions sérieuses ayant été constatées de la part de "suisses d'origine balkanique ou péruvienne" ou de Suisses de fraîche date"....

STV. 30/11/2007 17:23

Ils sont fous ces romains...