Survivez... on ne bouge plus !

Publié le par Arpenteur

Le froid mordant dans lequel chaque matin je gratte les vitres de ma voiture ôte à tout être doté de terminaisons nerveuses quelconques, l’envie de rester immobile tel un glaçon suspendu à une gouttière attendant patiemment le printemps pour se péter la gueule sur ton paillasson, ou sur ta tronche.
Et pourtant, l’immobilité a du bon…
Tu peux te démarquer de la masse grouillante, gluante et flasque, de la foule des téléspectateurs-consommateurs, qui arpentent les rues en ce moment qui ne connaît pas la crise (oui, autant en profiter, on sera tous morts de la crise vers fin mars, voire début avril, selon ce qu’on entend…si, si, c’est la crise, vous saviez pas ?). Alors que tout le monde est à la recherche d’un moule à ravioli super original fabriqué par des enfants vietnamiens comme cadeau pour Arthur-Kevin, qui, à 3 ans, devrait quand même enfin se mettre à la cuisine s’il veut devenir un bon métrosexuel, toi tu peux être différent.

Il te suffit de devenir un freezer (mais non, pas un gros truc avec le bide tout blanc couvert d’aimants et des yaourts à la fleur de sureau périmés à l’intérieur). Un freezer, c’est un participant à ces happenings (oui, tu ne rêves pas, les Virgules deviennent bilingues et s’attaquent au marché américain) appelés flash-mob, lors desquels, à un moment bien précis, tous les participants s’arrêtent en plein mouvement, pendant quelques minutes (oui bon quoi, tu connais ça depuis des années ? ben moi je te rappelle que je suis au nord de la route des cerisiers, et même si j’arpente plutôt beaucoup, je connaissais pas…suis pas trop hype non plus, à la base).
Un freezing, c’est comme si tout à coup c’était l’Age de glace 6, mais sans le petit écureuil super-rigolo (bon y a quand même parfois 2-3 mammouths). Tout le monde est fin gelé, immobile (pratique pour les pickpocket, ou pour peloter les filles ou regarder sous leur jupe d’ailleurs…)
Oui, je sais, j’explique super bien, c’est un talent tout à fait naturel chez moi, j’ai d’ailleurs été approché par Ikea pour rédiger les notices de montage de leur armoire Frlijsgoerdaahnör, alors c’est dire, mais j’ai refusé : j’aime pas le bleu.
Et sinon, il y a par exemple youtube qui explique pas trop mal aussi (si tu veux tu cliques ).
J’avoue que je trouve l’effet assez impressionnant. Tout à coup, la foule est transformée en individus. Les gens, deviennent lui ou elle. Et pour ceux qui en doutaient encore, je trouve que cela montre non le pouvoir de la masse, mais le pouvoir de l’individu un par un. Chacun existe.
Il semble alors que l’on pourrait faire pas mal de choses, lorsqu’on se rend compte ainsi combien on est beaucoup (cette phrase vient de m’être rachetée par l’Académie française, pour 1.64 euros).
On pourrait par exemple aller voter (en Suisse, dans presque chaque votation ou élection, plus de la moitié des gens qui ont le droit de vote ne l’utilisent pas…), ou on pourrait par exemple refroidir la planète (freezer ?) en surveillant la provenance de ce que l’on achète, en limitant sa consommation de plastic, en triant ses déchets, et réfléchissant à ses modes de déplacement…
Et si on s’y met tous, quand on voit l’effet que peuvent avoir quelques dizaines, dans quelques années le réchauffement climatique ne sera plus qu’une anecdote historique, et on pourra encore voir l’Age de glace 12.8…
Faut juste espérer que l’écureuil un peu con sera encore là…
« Coup d’œil » encore jamais vu, par arpenteur, con gelé depuis 1971
PS : pourquoi ne pas freezer samedi 13 décembre à 14h, n’importe où. Non sérieux, où que vous soyez, mais par exemple sur la place Estelle Domenech à Villarbioud-le-Séchard, en pleine orgie d’achats compulsifs pré-noëliques ?…
©photo arpenteur2004 - Islande

Publié dans Coup d'oeil

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Loïs de Murphy 14/01/2009 06:51

Il parait que Notre  Humble Talonnette retient la crise avec ses petits bras musclés aux frontières de la France c'est pour ça :o)On se demande même ce que les grands groupes qui profitent de la crise pour licencier racontent à leurs futurs ex salariés ?

feekabossee 14/12/2008 22:41

La phrase rachetée par l'Académie française, sérieux, elle est extraordinaire, je peux en avoir une copie dédicacée ?Pour le freez c'est vrai que tu dates un peu et qu'il y en  a un peu partout en France en ce moment, mais on t'en veut pas, parce qu'on aime beaucoup les cerisiers ;-)

Roland Ivy 11/12/2008 16:04

On n'est pas obligés de freezer en petite tenue ? Non ? Tant mieux parce qu'avec le temps qu'il fait, je ne suis pas certain de pouvoir me défreezer à la fin du jeu. Mais non, je n'ai pas de problème de cheveux...

louise 10/12/2008 12:09

c'est bien joli de ne plus bouger du tt, mais avec ce froid, je gêle moi !!!

Sybil 09/12/2008 13:46

Une découverte, votre blog, qui m'a charmée! Mon premier favori, sans aucun doute! Au plaisir de vous (re)lire...